Vous êtes ici : Martinique A nu > Patrimoine > Faune de la Martinique > Invertébrés > Matoutou falaise
Matoutou falaise
En créole Matoutou falaise
Endémique de la Martinique
Avicularia versicolor
Invertébrés

La mygale de Martinique, Avicularia versicolor plus connue sous son nom vernaculaire de matoutou falaise est une araignée endémique de la Martinique.

C'est est une mygale arboricole de grande taille de la famille des Theraphosidés.

Elle vit dans les arbres où elle passe la plus grande partie de sa vie. Elle est plus souvent visible dans les forêts humides du Prêcheur à Grand-Rivière.

La matoutou falaise est plutôt solitaire et pacifique. Sa morsure n'est pas particulièrement dangereuse. 

Comme chez tous les Arthropodes, sa croissance se fait par mues successives au cours desquelles la matoutou falaise perd progressivement sa couleur bleue pour acquérir sa parure définitive au bout de six à huit mois.

Elle atteint l’âge adulte et sa maturité sexuelle au bout de deux ans, après une dizaine de mues.

Les femelles ont une espérance de vie de 10 ans environ. Les mâles adultes ne vivent que quelques mois et disparaissent après la saison de reproduction.

Réputée pour ses couleurs à reflets métalliques, elle est protégée mais victime de ramassage pour alimenter un trafic illégal.

Alimentation

Comme la majorité des araignées, elle est un prédateur opportuniste grand consommateur d’insectes.
Cependant, sa taille lui permet d’élargir son menu en s’attaquant à des proies importantes comme les grenouilles, les lézards, voire les très jeunes serpents ou de petits oiseaux.


Présidentielles Martinique

Résultats Martinique 1er tour
Infogram
Protégeons la nature
Tortue Caouanne

La tortue caouanne, Caretta caretta est communément appelée tortue grosse tête.

La longueur moyenne de sa carapace est de 1 m pour un poids de 150 kg. 

Elle est reconnaissable par une dossière al...

Proverbe créole du jour

Ti grenn ka fè gwo pyébwa

Il ne faut pas se fier aux apparences

Découvrez cette semaine

Chiffre du jour

1822

Insurrection d'esclaves au Carbet faisant 2 morts et 7 blessés.
La répression fut impitoyable, 19 esclaves condamnés à mort, 10 condamnés aux galères, 6 au fouet, 8 à assister aux exécutions.